Archives de Catégorie: Colloques

Lignes de fractures / Rencontres au centre Pompidou

Le Centre Pompidou organise le mercredi 4 mai 2016 une grande journée de débats sur les « Lignes de fracture » de la période contemporaine. Elle s’inscrit dans le cadre du festival « Hors-Pistes » dont le titre est, cette année, L’Art de la révolte.

Je dialoguerai ce jour-là avec la réalisatrice Céline Sciamma, à 17h30, sur le thème des classes sociales, de la domination, de l’écriture, du genre etc.

Voici le programme complet de la journée. Version1-Image.jpg

Poster un commentaire

Classé dans arts, Colloques, Littérature, Politique

« Penser le pouvoir, faire vivre la critique : autour de Didier Eribon » à la Sorbonne

Je participerai, le vendredi 5 juin, au colloque « Penser le pouvoir, faire vivre la critique : autour de Didier Eribon », organisé par Alexis Pierçon-Gnezda, qui aura lieu à la Sorbonne de 13h30 à 20h. J’y donnerai une conférence sur le thème « Forces des classes sociales ( sur le pouvoir, la politique et l’amour) « , lors d’une séance intitulée « S’inventer autrement » avec Sylvie Blocher et Sandra Laugier.   L’entrée est libre.

Adresse : Centre Panthéon-Sorbonne – Amphithéâtre III 12 place du Panthéon, Paris 5ème. CFhXSvAW0AAIShT       `

Poster un commentaire

Classé dans Colloques, Théorie

Lecture : « Fragments of future history : on Violette Leduc » at Columbia University

Unknown

Dans le cadre du colloque « Feminism’s Abject Selves : Beauvoir, Leduc, Wittig » qui se tiendra le 17 et 18 avril à la Maison Française de l’Université Columbia, je donnerai une conférence intitulée « Fragments d’histoire future : à propos de Violette Leduc« . S’ensuivra un échange avec Virginie Despentes, Anne Garréta et Didier Eribon.

Voici la liste des autres participants au colloque : Virginie Despentes, Didier Eribon, Anne Garréta, Lynne Huffer, Jean-Louis Jeannelle, Ann Jefferson, Elisabeth Ladenson, Elisabeth Lebovici, Michael Lucey.

As part of a conference on « Feminism’s Abject Selves : Beauvoir, Leduc, Wittig », organized by Columbia University and La Maison Française, to be held April 17 to 18, I will give a lecture on Violette Leduc titled « Fragments of future history.” Additionally, I will participate in a debate with Virginie Despentes, Anne Garréta, and Didier Eribon. The lecture will be in English.

Conference participants: Virginie Despentes, Didier Eribon, Anne Garréta, Lynne Huffer, Jean-Louis Jeannelle, Ann Jefferson, Elisabeth Ladenson, Elisabeth Lebovici , Edouard Louis, Michael Lucey

Please check back for conference description and program.

Location : Maison Française, Columbia University, at Broadway and W. 116th street
, New York City

Poster un commentaire

Classé dans Colloques, Littérature

Rendez-vous philosophiques : Le savoir / Le pouvoir

Le samedi 20 septembre 2014, je participerai à une rencontre sur le thème « Le savoir/Le pouvoir »avec Didier Eribon et Geoffroy de Lagasnerie, dans le cadre des Rendez-vous philosophiques de la Fondation Deutsch de la Meurthe.

J’y parlerai notamment de la souffrance comme mode de connaissance.

Samedi 20/09/2014, Fondation Deutsch de la Meurthe, Grand Salon, 37 Boulevard Jourdan, 75014 Paris, 15h-17h. L’entrée est libre.

Rencontre organisée par Geoffrey Durand.

poster-rdv-philosophique-2014-format-facebook-21

Poster un commentaire

Classé dans Colloques, Littérature, Théorie

Appel collectif : Pourquoi il faut boycotter les Rendez-vous de l’histoire

Dans Libération, Geoffroy de Lagasnerie et moi-même publions une mise au point pour réaffirmer les raisons de notre appel à boycotter les Rendez-vous de l’histoire. Elle prend la forme d’une tribune cosignée par une trentaine d’autres intellectuels, écrivains, artistes, etc. qui s’inquiètent, avec nous, des conditions du débat public aujourd’hui.

 

liberation-idees

 

 

Dans Libération du 1er août, nous avons publié un texte pour appeler à boycotter les «Rendez-vous de l’Histoire» de Blois pour protester contre l’invitation faite à Marcel Gauchet de prononcer la conférence inaugurale. Depuis quelques jours, un certain nombre de journaux essaient de transformer notre geste en une «polémique contre Marcel Gauchet». Il va de soi que nous ne protestons pas contre Marcel Gauchet, qui ne nous intéresse pas. Nous polémiquons contre les Rendez-vous de l’histoire et la scène qu’ils installent. Il s’agit d’une intervention – d’une insurrection – sur les conditions de la vie intellectuelle.

Nous ne voulons pas reconnaître les discours que Marcel Gauchet et les cénacles qui tournent autour de lui relaient comme des discours acceptables et sujets à l’on ne sait quel débat. Nous ne voulons pas que soient présentées comme tolérables les idées selon lesquelles les femmes seraient naturellement portées vers la grossesse, que la société souffrirait d’une «marginalisation de la figure du père» et de l’avènement d’un «matriarcat psychique», que le mariage pour tous représenterait un «dispositif pervers», que la lutte antiraciste pourrait comporter des risques, ou que les revendications LGBT pourraient mener à un «anéantissement du social»… Pour ne citer que quelques-uns des poncifs ultraréactionnaires que Marcel Gauchet fait circuler à travers ses écrits, ou dans sa revue Le Débat.

Nous pensons que la question qui se pose est celle du débat public et intellectuel aujourd’hui, et nous refusons qu’il nous soit imposé dans ces termes par des institutions culturelles qui donnent la parole, de plus en plus, à des idéologies dangereuses et néfastes, qui, il y a encore vingt ans, auraient paru inacceptables.

Premiers signataires : Dominque A., chanteur, Laurent Binet, écrivain, Sylvie Blocher, artiste, Daniel Borrillo, juriste, Ronan de Calan, philosophe, Philippe Calvario, comédien et metteur en scène, Robin Campillo, cinéaste, Jil Caplan, chanteuse, Arnaud Cathrine, écrivain, Jean Baptiste Del Amo, écrivain, Chloé Delaume, écrivaine, Didier Eribon, philosophe, Thomas Hirschhorn, artiste, Leila Kilani, réalisatrice, Lola Lafon, écrivaine, Sebastien Lifshitz, réalisateur, Florent Marchet, artiste, Philippe Marlière, politiste, Marie Nimier, écrivaine, Véronique Ovaldé, écrivaine, Bruno Perreau, politiste, Beatriz Preciado, philosophe, Todd Shepard, historien, Abdellah Taia, écrivain et réalisateur, André Téchiné, cinéaste, Edmund White, écrivain.

Poster un commentaire

Classé dans Colloques, Politique

Célébrer les « rebelles » ou promouvoir la réaction? Pourquoi nous appelons à boycotter les Rendez-vous de l’histoire.

( texte d’un appel co-signé avec Geoffroy de Lagasnerie )
rubon970-7fb47
Du 9 au 12 octobre, la 17ème édition des « Rendez-vous de l’histoire » se tient à Blois. Le thème de cette année en sera « Les Rebelles ». C’est donc avec stupéfaction et même un certain dégoût que nous avons appris que Marcel Gauchet avait été invité à en prononcer la conférence inaugurale. Comment accepter que Marcel Gauchet inaugure un événement sur la rébellion ? Contre quoi Gauchet s’est-il rebellé dans sa vie si ce n’est contre les grèves de 1995, contre les mouvements sociaux, contre le PaCS, contre le mariage pour tous, contre l’homoparenté, contre les mouvements féministes, contre Bourdieu,  Foucault et la « pensée 68 », contre les revendications démocratiques ? Il a publié dans Le Débat tout ce que le France compte d’idéologues réactionnaires. Il a organisé des campagnes haineuses contre tous les grands noms de la pensée critique, etc..
Marcel Gauchet est  un rebelle contre les rebellions et les révoltes. Participer à une manifestation « publique » (on ne peut désormais plus l’appeler « intellectuelle » ou « culturelle ») qui semble vouloir lui accorder une certaine importance s’avère dès lors impossible. Ce serait faire comme si nous nous inscrivions dans un même monde que ce militant de la réaction. Cela reviendrait à être complice d’instances qui font exister dans l’espace de l’acceptable des idéologies néfastes et inquiétantes. Ce serait ratifier une entreprise de falsification, de fabrication et de mise en circulation de fausse monnaie.  Bref, ce serait prendre part à l’une de ces innombrables opérations qui, dans le champ culturel, intellectuel ou médiatique, veulent toujours neutraliser les conflits ou les oppositions, installer une scène où l’on débat, ce qui revient à légitimer les opinions les plus violemment conservatrices  et à construire un espace public et politique dans lequel circulent des thématiques, des problématiques et des visions engagées dans un combat contre tout ce qui cherche à affirmer un projet émancipateur et à défendre une inspiration critique.
Nous avons annulé notre participation aux Rendez-Vous de l’histoire. Mais nous croyons, plus largement, que tout intellectuel ou écrivain soucieux de l’état de la pensée démocratique et de la pensée tout court devrait boycotter cet événement cette année. Nous appelons également Michelle Perrot à démissionner de son poste de présidente de cette 17ème édition.
Geoffroy de Lagasnerie et Edouard Louis

1 commentaire

Classé dans Colloques, Politique, Théorie

Sur les sciences sociales et la littérature, à Columbia University

Le mercredi 23 avril à l’Université Columbia, à New York, avec Didier Eribon et Elisabeth Ladenson, lors d’un dialogue sur les sciences sociales et la littérature.

 

columbia

Poster un commentaire

Classé dans Colloques, Littérature, Photos, Théorie