Archives mensuelles : novembre 2015

À paraître : « Histoire de la violence »

Le 7 janvier 2016 paraitra, aux Editions du Seuil, « Histoire de la violence ».

Histoire violence

En voici le résumé :

J’ai rencontré Reda un soir de Noël. Je rentrais chez moi après un repas avec des amis, vers quatre heures du matin. Il m’a abordé dans la rue et j’ai fini par lui proposer de monter dans mon studio. Ensuite, il m’a raconté l’histoire de son enfance et celle de l’arrivée en France de son père, qui avait fui l’Algérie. Nous avons passé le reste de la nuit ensemble, on discutait, on riait. Vers six heures du matin, il a sorti un revolver et il a dit qu’il allait me tuer. Il m’a insulté, étranglé, violé. Le lendemain les démarches médicales et judiciaires ont commencé.

Plus tard, je me suis confié à ma soeur. Je l’ai entendue raconter à sa manière ces événements.
En revenant sur mon enfance, mais aussi sur la vie de Reda et celle de son père, en réfléchissant à l’émigration, au racisme, à la misère, au désir ou aux effets du traumatisme, je voudrais à mon tour comprendre ce qui s’est passé cette nuit-là. Et par là, esquisser une histoire de la violence.
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Littérature, Parutions, Roman

A paraître : Pierre Bourdieu, l’insoumission en héritage ( Quadrige )

12342414_650340598403049_737477155917208212_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 6 janvier 2016 paraîtra, aux Presses Universitaires de France,  l’ouvrage « Pierre Bourdieu : l’insoumission en héritage » en format de poche « Quadrige », dans lequel je publie un nouveau texte « Ce que la vie fait à la politique » qui se substituera à l’introduction que j’avais rédigée pour la première édition. A l’ouvrage s’ajoute également un texte de Pierre Bergounioux : « Esquisse d’un idéal-type transversal : le bon garçon »

Voici la présentation du livre, que l’on peut trouver sur le site des PUF, ainsi que la table des matières :

Quel est l’héritage de Pierre Bourdieu aujourd’hui ? Quel apport son œuvre fournit-elle à l’élaboration contemporaine de nouvelles théories et de nouvelles politiques ?
La pensée de l’auteur de La distinction continue à servir de point d’ancrage à ceux qui entendent fournir des instruments de réflexion et de critique de la réalité.
Chacun à leur manière, Annie Ernaux, Didier Eribon, Arlette Farge, Frédéric Lordon, Geoffroy de Lagasnerie, Frédéric Lebaron et Édouard Louis montrent à quel point Pierre Bourdieu constitue une source inépuisable pour aborder des sujets aussi divers et actuels que la domination et la reproduction sociale, les rapports de classe, les théories de la reconnaissance et de la justice, l’amour et l’amitié, les luttes et les mouvements sociaux, la politique et la démocratie, etc. Ces textes s’efforcent de mettre au jour ce que Pierre Bourdieu a rendu pensable et visible bien au-delà de la sociologie, c’est-à-dire dans tous les espaces de la création : la littérature, l’art, l’histoire ou encore la philosophie.
Faire vivre Bourdieu, ce n’est pas seulement faire vivre une doctrine. C’est avant tout réactiver une attitude : l’insoumission.

Table des matières 

Ce que la vie fait à la politique, par Édouard Louis

La Distinction, œuvre totale et révolutionnaire, par Annie Ernaux

Indisciplines : La domination masculine, par Arlette Farge

Exister socialement. La vie au-delà de la reconnaissance, par Geoffroy de Lagasnerie

Lutte de classes, par Frédéric Lebaron

La servitude volontaire. Consentement et domination, entre Spinoza et Bourdieu, par Frédéric Lordon

La voix absente. Philosophie des états généraux, par Didier Eribon

Esquisse d’un idéal-type transversal : le bon garçon, par Pierre Bergounioux

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Bourdieu, Parutions, Théorie